Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conférencier à l'association Tetra

Conférencier à l'association Tetra

Thierry, conférencier

Thierry intervenait régulièrement dans le cadre de l'association TETRA dont le but est de favoriser un cheminement personnel vers l'élévation de conscience et l'ouverture du coeur.

http://www.tetra-asbl.be/index.php

Sa dernière conférence a eu lieu en mars 2012

Présentation de Thierry par TETRA

 

Juriste international, spécialisé en anthropologie juridique (droit coutumier africain) et enseignant dans les questions de développement et les rapports Nord-Sud (à l’ICHEC notamment), Thierry Verhelst a milité au sein de diverses ONG. Son engagement lui a permis de prendre conscience des enjeux du temps présent, notamment le lien entre spiritualité, politique et développement.
Il fut éveillé à la dimension holistique par de longs séjours en Asie et en Afrique et par la méditation bouddhiste. Les grandes richesses extrême-orientales lui firent redécouvrir sa propre tradition chrétienne, surtout celle où brûlait le feu des origines. Il est l’auteur du livre "Des racines pour l’avenir : cultures et spiritualités dans un monde en feu".

Un aperçu des thèmes de ses conférences et de leur présentation témoigne de l'esprit dans lequel il les faisait. On retrouve l'inspiration de ses homélies.

NOËL AUTREMENT

Pourquoi le sapin de Noël, les bulles et les bougies? Quel Désir se cache-t-il derrière nos réveillons? Noël vaut la peine d’être célébré quand il n’est plus un événement lointain ni une orgie de consommation mais un ici-maintenant bouleversant où m’attend Quelqu’Un.
Homme du désert, Jean-Baptiste, archétype du prophète qui voit au-delà des apparences, nous invite à creuser notre grotte intérieure par le travail sur soi. Le charme parfois doucereux de la crèche nous donne une image tronquée de Marie la vierge.
Que signifie pour nous la virginisation de l’être? A la Théophanie, tout le cosmos est appelé à la transfiguration, Jésus ayant plongé son corps dans le Jourdain. Cette causerie fait partie d’un cycle d’initiation à la symbolique de certaines grandes fêtes chrétiennes, Noël, la Théophanie, Pâques, l’Ascension, la Pentecôte…
Elle traitera des symboles que la tradition chrétienne propose pour vivre éveillé. Et pour expérimenter que la transcendance est au cœur de la vie quotidienne. Ce cycle jettera une lumière insoupçonnée sur la tradition chrétienne, présentée non comme une croyance faite de catéchismes, de normes et de dogmes, mais comme une expérience existentielle et thérapeutique portée par la méditation et la liturgie. La conférence sera suivie d'un temps de méditation. Ensuite nous partagerons un verre de vin chaud dans l'esprit chaleureux de la Nativité, de notre re-naissance.

ASCENSION ET PENTECÔTE AUTREMENT

La nuit de Pâques, les églises orthodoxes chavirent tels des bateaux ivres dans la houle des alléluia. Le monde paraît scellé par les ténèbres de la mort et de l’absurde mais voilà qu’éclate la résurrection.
Le tombeau est vide et plein de lumière: source de force et d’espérance en des temps nouveaux. A l’Ascension, le Maître disparaît au plan de l’extériorité. Mais alors pourquoi l’extinction rituelle du Cierge pascal est-elle vécue comme une bonne nouvelle?
Les pères et mères de l’Eglise le répètent, “Dieu s’est fait homme pour que l’homme devienne Dieu”: comment le rite exprime-il cette promesse fondatrice?
La Pentecôte évoque la descente du feu de l’Esprit qui vient accomplir en nous cette mutation progressive pourvu qu’il y ait “synergie” divino-humaine. Que signifient la rose rouge et le cierge tenus par “le peuple royal” lors des liturgies orthodoxes?
Cette causerie fait partie d’un cycle d’initiation à la symbolique des grandes fêtes chrétiennes. La liturgie est un évènement communautaire et personnel qui introduit au paradigme trinitaire, d’une richesse inouïe pour organiser la vie en société et penser notre propre identité.

SYMBOLIQUE CHRÉTIENNE - UN PÈRE DU DÉSERT NOUS RÉVEILLE: JEAN-LE-BAPTISTE ET L'AVENT

L’archétype de l’ascète, Jean-Baptiste, nous indique le bon usage de l’Avent, période de préparation à l’évènement à la fois intérieur et cosmique qu’est Noël. Premier père du désert, premier moine à la charnière du judaïsme du christianisme, Jean-Baptiste nous initie au sens spirituel du désert, lieu de stérilité et de fécondité, occasion d’un face-à-face sans concession avec soi et avec Dieu. Celui qu’on appelle aussi le Précurseur clame cette parole fondatrice pour notre vie quotidienne : « Il y a au milieu de vous Quelqu’Un que vous ne connaissez pas ».
En effet, « Dieu est en moi… et je n’y suis pas », ainsi que s’exclament avec nostalgie Augustin d’Hippone ou Jean de la Croix. Les plus grands spirituels ont pris conscience de la distraction tragique qui est nôtre, et qui nous entrave sur le Chemin. L’Avent est le temps de cette prise de conscience pour sortir du somnambulisme spirituel et s’orienter vers l’Unique nécessaire. « Réveille-toi, toi qui dors, et sur toi resplendira la Lumière du Christ » (Eph. 5, 14)

SYMBOLIQUE CHRÉTIENNE - ÉPIPHANIE: DU SAVOIR À L’ÉMERVEILLEMENT

« Ceux qui servaient les astres sont instruits par l’astre de t’adorer, Soleil de justice, Orient qui vient des hauteurs ». C’est avec ces noms solaires attribués au Christ que la liturgie orthodoxe chante la fête des mages, ces représentants des diverses cultures et sagesses du monde. Ils sont en route, pérégrinant comme nous. En quête. Leur cheminement nous enseigne qu’il faut quitter son lieu et ses habitudes, marcher dans la confiance.
La destination de ce pèlerinage ? Un bébé divin au creux de la matière. Non pas une bibliothèque donc, ni une savante Ecole de philosophie. Ces hommes de savoir deviennent des êtres de louange émerveillée et nous précèdent ainsi sur le Chemin. Les scientifiques de pointe d’aujourd’hui semblent vivre une conversion épistémologique semblable quand ils témoignent de leur propre émerveillement devant la matière. Nous n’avons pas fini de découvrir que tout est poussière et Lumière.

SYMBOLIQUE CHRÉTIENNE - ENERGIES RÉSURRECTIONNELLES: PÂQUES

Eros l’a emporté sur thanatos, la Vie sur la mort, le sens sur l’absurde, la joie sur la nausée. L’évènement pascal c’est, ici et maintenant, la présence des Energies résurectionnelles du Christ. Le monde nous parait parfois abominable, comme un tombeau scellé par la mort. Mais si nous cultivons un regard d’aurore, porté par la poésie et la tendresse, nous découvrirons peut-être que la pierre a été roulée.
Christ, premier de cordée, nous entraîne vigoureusement au-delà des pierres tombales qui pèsent sur nos vies, afin de nous offrir la joie inconditionnée que chantent toutes les sagesses du monde. Alors nous apprenons que la mort et la vie ne font plus qu’Un.
Tout est unifié, comme l’hiver et le printemps. Ne voir que l’hiver, c’est entrer dans « l’expérience dépressive » dans laquelle patauge l’Occident jadis doloriste, aujourd’hui volontiers cynique.
Le temps est venu de renouer avec le regard holistique et lumineux des débuts : comprendre que le drame individuel fait partie du tout, mais que le Tout est le contraire du drame.

CHANGEMENT INTÉRIEUR, CHANGEMENT EXTÉRIEUR: VERS LA SIMPLICITÉ.
avec Marc HALÉVY, Christian ARNSPERGER, Pierre PRADERVAND et Thomas D'ANSEMBOURG

Cheminer vers plus de cohérence, c’est vouloir que nos actes, comportements et modes de vie correspondent à nos valeurs. C’est espérer que notre richesse intérieure puisse se traduise à l’extérieur, et c’est chercher des moyens de convertir notre désir de changement intérieur en des mutations visibles et bénéfiques.
Quand nous entamons un travail sur nous-mêmes, nous espérons qu’il aura un impact dans notre vie quotidienne, dans nos relations aux autres. Inversement, les changements que nous opérons dans notre environnement et dans nos habitudes visent souvent à trouver un meilleur équilibre intérieur.
De nombreuses sagesses suggèrent que l’une des marques extérieures de notre avancement personnel est la capacité à vivre avec moins : la simplicité. Que peut nous apprendre la simplicité, et en quoi peut-elle être liée à une démarche de spiritualité ou de développement personnel ? En quoi la « vie simple » est-elle importante aujourd’hui pour chacun de nous, mais également pour la collectivité et pour la planète ?
Car comme le disait si bien Gandhi, se changer soi peut avoir des conséquences plus grandes que notre seul bien-être individuel. Mais sommes-nous prêts à traduire à l’extérieur ces changements intérieurs et à adapter en conséquence nos modes de vie ?
Quelles sont les illusions, les compromissions à éviter sur le chemin du changement intérieur de « simplification » ? Entre témérité et saine prudence, entre enthousiasme et indispensable discernement, ce forum proposera à la fois des réflexions de fond et des orientations concrètes pour nous mettre sur la voie du changement.

QUE POUVONS-NOUS APPRENDRE DU SUD?

« Toujours courir pour bien gagner vie... Quand bien couru, vie foutue ! » Roland Topor

Au fil des ans, Thierry Verhelst s’est interrogé sur les notions de richesse et de pauvreté en lien avec l’opposition Nord-Sud. Selon lui, l’Occident ne sera véritablement « riche » que s’il renoue avec ses racines profondes, c’est à dire ses dimensions culturelles et spirituelles.
Il expliquera comment l’impasse dans laquelle se trouve la société occidentale aujourd’hui (crise économique, sociale et politique) pourrait être dépassée si elle se tournait davantage vers les valeurs véhiculées par les sociétés traditionnelles des pays du sud.

Commenter cet article