Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Thierry Verhelst

In memoriam de Mgr Grégoire

Cher Père Jean-Thierry,

Une fois n'est pas coutume, c'est à toi directement que je m'adresserai aujourd'hui...

Sur la longue route où nous avons cheminé ensemble depuis vingt ans et plus, depuis Béthanie jusqu'ici à Lillois, en passant par les sables du désert d’Égypte, nos dialogues, nos échanges spirituels et philosophiques ont toujours été enrichissants, édifiants - je prends ce terme dans son sens originel - toujours nos dialogues ont apporté de nouvelles pierres à ma construction intérieure, et je suppose que cela fut réciproque.

Mais depuis deux ans voici une chose nouvelle, qui n'a cessé de m'émerveiller : plus ton corps te trahissait et plus ton esprit était vif et lumineux - comme si la force vitale qui abandonnait tes membres s'était accumulée dans ton esprit pour y trouver un refuge.

Et voici que cette force est libérée aujourd'hui et - je n'en ai aucun doute - elle va se répandre sur ta famille, sur cette communauté, sur notre Église... et porter les fruits de l'Esprit... Quelle merveilleuse leçon ! Seul le Mystère de la foi peut expliquer une telle attitude, le mystère d'une foi en acte, le mystère d'une rencontre qui fonde les certitudes et les rend inébranlables comme celle du saint homme Job que nous avons entendu il y a un instant: JE SAIS QUE MON SAUVEUR EST VIVANT...

Père Jean Thierry, le 2 février dernier lors de notre ultime rencontre, alors que je prenais congé de toi tu m'as dit : « Aimer, c'est une activité à risques ! » Je crois que ces risques-là tu les bien assumer... nous tacherons de te suivre sur ce sujet et quant à moi je suis fier d'être ton évêque.

Et pour finir je sais que tu avais l'usage de réciter chaque jour une juste prière que tu avais écrite toi-même.

Je vais donc la lire aujourd'hui en ton nom pour toi et pour moi.

Mon Dieu tu nous aimes à la folie. Je voudrais t'aimer de plus en plus.

Donne-moi de faire davantage encore l'expérience de ton amour.

Que mon âme distraite et encombrée en soit unifiée et simplifiée, qu'elle se tienne tranquille et qu'elle ne sache qu'une seule chose, c'est aimer, à commencer par ma propre personne.

Donne-moi de voir, au-delà des apparences, tes enfants comme tu les vois toi-même et qu'ainsi je ne voie que le bien en chacun d'eux.

Donne-moi d'accepter les événements avec paix, amour et joie et de te louer en tout temps et en tout lieu.

Qu'en toute situation d'échec, de souffrance ou d'humiliation je me laisse choir jusqu'à tomber dans tes bras car déjà tu habites toute peine et tu veux me relever par la force de ta résurrection.

Prends et reçois Seigneur toute ma liberté, mon intelligence, ma mémoire, tout ce que je possède, dispose-en selon ton entière liberté.

De toi, j'ai tout reçu, à toi, je le rends.

Donne-moi ton Amour, je ne désire rien de plus.

Que par la puissance de ta résurrection, Seigneur, je me convertisse, en toi et par toi, car tes amours, Seigneur, sont plus délicieuses que le vin.

Merci Père Jean-Thierry. Christ est ressuscité !