Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Thierry Verhelst

Ailes et racines :  partage international sur la spiritualité de l’engagement social

Sous la direction de Thierry Verhelst et Patrice Sauvage - Ailes et racines

Partage international sur la spiritualité de l’engagement social.

Siloë, 2001, 262 pages

 

Patrice Sauvage et Thierry Verhelst ont expérimenté une nouvelle démarche en 1999 et 2000, à travers Ailes et Racines : dans cette recherche-action internationale qui s’était étalée sur plus d’un an, une vingtaine de personnes engagées au plan social avaient accepté de partager par écrit leurs récits de vie sur le thème de la spiritualité, puis de réagir au témoignage des autres, enfin de se réunir plusieurs jours à l’Arche de St Antoine pour en tirer des points de repère communs.

Ce projet de partage d’expériences a été lancé et piloté par le Réseau Cultures-Europe, une ONG spécialisée dans la recherche et la formation en matière d’interculturalité. Elle fait partie du Réseau Sud-Nord Cultures et Développement. Thierry Verhelst introduit les 22 auteurs en réfléchissant sur trois thèmes : voyage aux sources de l’inspiration, une nouvelle culture pour un agir renouvelé, pour refonder l’action citoyenne. Ces auteurs d’origines, de religions et de cultures différentes ont été invités à écrire leurs aventures personnelles et à expliquer comment ils sont parvenus à s’enraciner dans leur spiritualité. Patrick Sauvage conclut en parlant d’ « itinéraires variés mais convergents », « d’une spiritualité plurielle, ancrée dans l’humain » et en posant la question : « Quelles perspectives d’action sur la société ? »

Les récits des auteurs représentent la partie la plus importante de cet ouvrage.

Les spiritualités, très différentes, sont ancrées dans les religions, dans les traditions (pays du Sud) ou dans la laïcité. Mais pour retrouver sa spiritualité, il faut se poser la question des origines. Sans connaître ses racines, on ne pourra pas trouver le chemin vers l’engagement. Et il faudra aussi réfléchir sur soi-même, apprendre à se connaître. C’est dans cet engagement que se retrouvent les auteurs. Pour plusieurs d’entre eux, « l’événement déclencheur de leur engagement a été le constat d’injustices dans notre monde et le refus de celles-ci » et non la religion ou la spiritualité, même si ces deux éléments sont quand même omniprésents. Plusieurs ont eu des itinéraires longs et compliqués pour arriver à leur engagement actuel : des détours, des pas en arrière pour pouvoir avancer, des moments difficiles.

La spiritualité du partage joue le plus grand rôle. En détournant un peu le titre original, on pourrait dire que ces 22 personnes vivent le partage avec l’autre : l’exclu, le réfugié, celui qui appartient à une autre race, une autre religion, celui qui souffre.

Mais il y a l’espoir et la certitude que le monde changera, qu’une démocratie humaine s’installera : « Je crois qu’un enfant du village mangera des fruits de l’arbre que j’arrose. »

La lecture de ces aventures personnelles est passionnante et pose question. Ne s’agit-il pas d’un petit groupe d’idéalistes qui ne voient plus les réalités ? Ou faudra-t-il dire que les graines semées par ces quelques personnes porteront des fruits magnifiques ? Ces récits donnent aussi envie de réfléchir sur sa propre spiritualité et peut être sur un engagement qui pourrait en ressortir et d’écrire une « légende personnelle ».(Anna Kellerhals)

4ième de couverture

Réunit une vingtaine de récits de vie. Leurs auteurs appartiennent à divers horizons philosophiques, culturels et religieux. Tous ont en commun l'engagement social et la volonté d'enraciner celui-ci dans une spiritualité personnelle profonde. Ce projet de partage d'expériences a été lancé et piloté par le Réseau Cultures-Europe, ONG axée sur la recherche et la formation en interculturalité.

Comment concilier en soi engagement social et spiritualité ? Comment ne pas perdre le goût du silence intérieur dans le feu de l'action ? Le thème «lutte et contemplation» et la tension entre l'efficacité et le lâcher prise se trouvent au cœur des témoignages rapportés ici.

Un syndicaliste musulman du Sénégal, une bouddhiste thaïlandaise militante des droits humains, une adepte brésilienne du candomblé luttant contre le racisme, un leader paysan togolais et un militant politique haïtien tous deux catholiques, des agnostiques et des chrétiens écologistes, tiers-mondistes, féministes, parlementaires, venus des quatre coins de l'Europe, racontent leur itinéraire spirituel et leurs combats.

Les dérives de l'action politique et sociale sont nombreuses, tandis que la spiritualité peut paraître individualiste et désincarnée. En conséquence, nombre de contemporains se méfient, qui de l'engagement, qui de la prière. Cependant, le lecteur découvrira ici des militants méditants...

Invités à évoquer l'origine profonde de leur engagement («que s'est-il produit dans votre existence pour que vous demeuriez tournés vers l'autre, que vous acceptiez d'aller à contre-courant ?»), ils laissent affleurer dans leurs récits de vie des leçons précieuses. Il faut des racines spirituelles fortes et profondes pour déployer les ailes de l'action. La spiritualité, loin d'écarter du monde, oriente et renforce le combat pour une société plus fraternelle.

Ailes et racines :  partage international sur la spiritualité de l’engagement social

Un texte de Patrice Sauvage qui réactualise la réflexion


Télécharger le doc

Commenter cet article